Né le 11 janvier 1923 à Leesburg, au Texas, Carroll Hall Shelby nous a quitté le 10 mai 2012 à Dallas. Pilote de course américain d’exception reconverti dans la préparation musclée de voitures de série dont notamment l’AC Cobra et deux dérivés de la Ford Mustang, la Shelby GT 350, et la Shelby GT 500 qui l’ont conforté dans sa position de constructeur et préparateur mythique, je vous propose un petit retour hommage sur la vie de cet homme dont le nom restera à jamais gravé dans l’histoire de l’automobile et de la course. La galerie photo rétrospective et sa biographie complète dans la suite !

Une vie pleine de succès, pour un pilote et un concepteur légendaire

Ce Texan « pure souche » est très jeune attiré par les courses automobiles auxquelles il assistait dans les arènes de Dallas avec son père, Warren Hall Shelby, un facteur qui aimait les voitures. Après ses études, il fait son service militaire pendant la Seconde Guerre mondiale comme pilote d’avion. Démobilisé, il se lance dans le transport routier, sans succès et tente alors sa chance, sans plus de réussite dans l’exploitation pétrolière. Il se lance alors dans l’élevage des poulets mais après un démarrage brillant, il fait faillite suite à une épidémie qui décime ses 20 000 volatiles et ses espérances. Shelby décide alors de tout abandonner et de se consacrer à ses passions, l’automobile sportive et le sport automobile.

Après des débuts sur MG, il court sur Allard Cadillac, puis Ferrari, Maserati ou Aston Martin. En 1958, il fait ses débuts en Formule 1 au Grand Prix de France avec la Scuderia Centro Sud. En Italie il partage sa voiture avec Masten Gregory et se classe quatrième de l’épreuve, mais ne reçoit aucun point pour avoir partagé sa voiture. L’année suivante, il passe chez Aston Martin mais la DBR4 n’est pas compétitive et est contraint deux fois à l’abandon en quatre courses. Il remporte sur Aston Martin les 24 Heures du Mans 1959. En 1960, en championnat USAC, il remporte une belle victoire à Castle Rock au volant de la Scarab du Team Reventlow. Après de nombreuses courses et d’essais de prototypes, il termine sa carrière de pilote. Sa carrière aurait pu être plus étoffée s’il n’avait pas souffert de problèmes cardiaques.

Après avoir rangé son casque et ses gants, Shelby tente de réaliser son rêve de gosse ; battre les Ferrari avec une voiture de sport américaine, qui coûterait trois fois moins cher que les mécaniques hors de prix et sophistiquées du Commendatore. Son rêve donne naissance en 1962 à la mythique Shelby Cobra 260, voiture diaboliquement survitaminée, qu’il décline dans de nombreux modèles.

Il répond à l’appel du pied de Ford en 1965 en développant la Shelby GT 350 basée sur la Mustang afin de concurrencer Chevrolet et Plymouth sur le secteur à la mode et hautement concurrentiel des muscle cars. En 1967, il remet le couvert avec la nouvelle version de la Shelby. Il signe par la suite la préparation des Mustang Fastback V8 390 GT ainsi que celle de la Dodge Charger V8 440 utilisées dans le film anthologique Bullitt de 1968 qui finit de parachever le statut de star de Steve McQueen.

Shelby a reçu une transplantation cardiaque en 1990, il est mort le 10 mai 2012 à Dallas, Texas.

Petit retour sur l’homme et son héritage en images dans la galerie

Lire la suite des autres pages12